(Salon 2017) Artcurial Motorcars dévoile son podium pour Rétromobile 2017

Publié le par Amandine Romano Pierard - mis à jour le

Vente le 10 février 2017, à Paris

Collection Hervé et Martine Ogliastro

Véritable célébration de la voiture de collection, le Salon Rétromobile est monté en puissance au fil des années et représente aujourd’hui le rendez-vous incontournable des collectionneurs du monde entier dans la « plus belle ville du monde ». A cette occasion et au sein même du Salon, Artcurial Motorcars donne rendez-vous aux collectionneurs pour l’une des plus grandes ventes aux enchères en Europe, Rétromobile by Artcurial Motorcars, le 10 février 2017. C’est dans ce contexte qu’Artcurial Motorcars avait adjugé lors de la dernière édition la voiture la plus chère (en £ et en €) de l’histoire des ventes aux enchères (32,1 M€ frais inclus pour une Ferrari 335 S de 1957) totalisant ainsi 56,1M€ / 43,20M£ / 62,6M$ sur deux jours. Une exposition époustouflante sur le plus grand stand du Salon, un choix très large pour tous les goûts et tous les budgets, une vente-spectacle avec plus de 3 000 collectionneurs, un défilé des voitures sur scène, cette vente représente ce qui se fait de mieux dans le monde des enchères. Artcurial Motorcars présente cette année un plateau diversifié de voitures de collection, des automobiles de l’Age d’Or de la carrosserie française, époque où la France produisait les plus belles voitures au monde, aux bêtes de courses aux palmarès victorieux.

«Comme chaque mois de février, Paris deviendra la capitale de l’Automobile de Collection grâce au Salon Rétromobile et à la vente officielle orchestrée par Artcurial Motorcars ! La sélection est large et attractive, mettant notamment en avant l’Age d’Or de l’Automobile avec la Collection Hervé et Martine Ogliastro, et l’Histoire du Sport Automobile. Historique, provenance, authenticité et estimations réalistes sont les recettes qui ont toujours fait de cette vente un immense succès !», Matthieu Lamoure, Directeur Général, Artcurial Motorcars

Collection Hervé et Martine Ogliastro

Descendant de la dynastie Vuitton, Hervé Ogliastro a été plongé depuis sa plus tendre enfance dans la passion automobile. Au fil des années, il se constitue une culture automobile solide. En 1976, il découvre le premier Salon Rétromobile, organisé alors Place de la Bastille, et tombe immédiatement sous le charme de ce rassemblement. Quelques années plus tard, il en fera d’ailleurs l’acquisition. Véritable passionné d’Automobiles, en plus de collectionner, Hervé Ogliastro pilote ! Il participe à plusieurs compétitions de grande envergure dont la fameuse Carrera Panamerica. A chaque instant à ses côtés, son épouse Martine partage la même passion.

«Je suis sensible aux belles carrosseries vintage de l’Age d’Or et aux GT. J’ai possédé, Countach, Diablo, XK120 et 150, Horch, Delaunay-Belleville, Delage ex-Lesur, la Gordini de Jean Berha vainqueur à Reims, des Ferrari et des Porsche… Ce qui m’inspire moi c’est la vie et les histoires de mes voitures. Plus elles ont « dansé » plus je m’y attaché», Hervé Ogliastro

Aujourd’hui, la Collection du couple Hervé et Martine Ogliastro est proposée aux enchères à l’occasion du Salon Rétromobile. Un juste retour aux sources pour celui qui était autrefois à la tête de cette manifestation.

Au total ce sont huit automobiles à l’histoire et à la provenance tout aussi exceptionnelle qui seront présentées sous le marteau de Maître Hervé Poulain :

  • 1901 De Dion Bouton Type G Vis-à-vis
  • 1908 De Dion Bouton B1 Torpédo
  • 1938 Citroën 7C Coupé
  • 1936 Talbot Lago T150C
  • 1936, Delahaye 135 Sport Roadster par Figoni & Falaschi
  • 1935 Bugatti 57 Atalante
  • 1957 Osca Type S273
  • 1967 Bizzarrini 5300 GT Strada
  • 1967 Bugatti Type 52

1935 Bugatti 57 Atalante Découvrable

Le dessin exceptionnel de la Bugatti 57 Atalante est dû à Jean Bugatti, fils d’Ettore. Le modèle présenté est un des six exemplaires disposant d’un toit ouvrant et fut exposé sur le stand de la marque au Salon de Paris 1935. Ce modèle emblématique, à l’historique limpide, est toujours resté en France et fait partie dans la collection Hervé et Martine Ogliastro depuis plus de 30 ans.

1936 Delahaye 135 Compétition Roadster par Figoni & Falaschi

Il s’agit originellement d’un des six coupés réalisés par le carrossier de renom Figoni & Falaschi sur châssis Delahaye 135 Compétition. Sa carrosserie fut modifiée en cabriolet à la fin des années 40, conservant et renforçant la fluidité exceptionnelle de ses lignes. Exposée au début des années 90 au Centre International de l’Automobile, à Pantin, cette automobile importante est dans la collection Hervé et Martine Ogliastro depuis 1992.

1936 Talbot T150 C

Cette magnifique Talbot de 1936 est une voiture d’usine qui a participé à quatre reprises aux 24 Heures du Mans (1937, 1938, 1939 et 1949) entre les mains de grands pilotes tels que Chiron, Chinetti, Levegh ou Rosier. Elle a également pris part aux Mille Miglia en 1937 et à de nombreux Grands Prix jusqu’en 1950. Avec son historique limpide, elle représente la quintessence de l’automobile de course française d’avant-guerre et est éligible à la plupart des courses historiques internationales.

1957 Osca 273 S Spider

Seuls six exemplaires du moteur 273S furent fabriqués, archétype de la barquette de course italienne des années 50. Avec sa mécanique de faible cylindrée et son très faible poids, elle développe une puissance remarquable pour l’époque, capable d’atteindre 200km/h. Ce bolide a pris part à une cinquantaine de courses entre 1957 et 1965, et a notamment gagné sa catégorie lors de la coupe Sant’Ambroeus à Monza en 1958 et 1961, sa catégorie au Mont Ventoux en 1960…

Pour information les ventes Artcurial se dérouleront : le vendredi 10 février dans le pavillon 2.1 à 14h pour la vente automobiles. Le samedi 11 dans le pavillon 2.2 sur le stand Artcurial auront lieu la vente des masocttes automobiles à 10h30 et la vente Automobilia à 15h.